Le Portugal

Source: wikipedia

Le Portugal est un pays du sud de l'Europe, sur la péninsule Ibérique, délimité en partie par l'Espagne. Sa situation au bord de l'océan Atlantique a influencé de nombreux aspects de sa culture : la morue salée et les sardines grillées sont des plats nationaux, les plages de l'Algarve sont très prisées et une grande partie de l'architecture du pays date des années 1500 aux années 1800, période pendant laquelle le Portugal était un empire maritime puissant.

Sa Capitale est Lisbonne et sa population de 10,32 millions en 2016.

Portougalllll 🇵🇹

Et pour attaquer le Portugal un petit camping sur les hauteurs de Guimaraes, première ville du Portugal. Elle promet d'être très jolie et pour y accéder depuis le camping nous devrons prendre un 🚡. Sympa moi qui ai le vertige. 

Nous sommes arrivés hier en milieu d'après-midi. Nous avons repris le rythme à la française puisque nous avons un décalage horaire d'une heure. Du coup ce matin grâce à l'aide des mouches nous sommes debout Vincent et moi à 7h.....

Une belle journée s'annonce avec une jolie visite en perspective !!!! 

 

Guimarães

D’une capitale à une autre

Du 11e s. au 13e s., Guimarães fut la capitale du royaume de Portugal. Classé au patrimoine culturel de l’humanité en 2001 par l’Unesco, le centre de Guimarãesexhibe ses racines millénaires, avec ses tours crénelées, ses clochers monastiques et ses remparts. Considérée comme le cœur de la cité, la place du Toural abritait au 17e s. le marché et la foire aux bestiaux. Aujourd’hui, elle est peuplée par des immeubles et un kiosque à musique, tout en servant de point giratoire aux automobilistes. Depuis quelques mois, elle est toutefois réservée aux seuls mouvements des piétons, qui peuvent admirer tranquillement les façades pombalines (le style pombalin, assez proche du néo-classicisme, est né au Portugal après le tremblement de terre de 1755 qui détruisit Lisbonne). Rien d'étonnant donc à ce que Guimarães ait été nommée Capitale européenne de la culture en 2012.

 

Le Portugal à travers les âges

C’est tout le charme de Guimarães : les siècles y ont laissé une empreinte durable. Dans son cœur médiéval voisinent couvents baroques et maisonnettes populaires, qui pavent l’authenticité de la ville. Aujourd’hui, ses portes voûtées et ses ruelles étroites sont animées par les étudiants, notamment ceux de l’université du Minho, qui contribuent largement au dynamisme de Guimarães. La moitié des 50 000 habitants a moins de trente ans. Voilà qui explique l’accès au wifi gratuit entre les maisons à colombages !

La statue d’Alphonse Ier  (roi de Portugalde 1139 à 1185) en sentinelle, le châteaude la cité médiévale campe les origines du Portugal : c’est dans cette forteresse rustique, véritable terrain de jeu pour les enfants, que serait né le premier souverain du royaume. Mille ans plus tard, ce sont toujours de jeunes chevaliers qui battent le pavé de Guimarães. Sans cote de maille, mais en jean et tee-shirt. Les places à conquérir ? Les terrasses des cafés, les comptoirs des restaurants, les musées, entre azulejos et design contemporain.

Porto

Porto est une ville côtière située au nord-ouest du Portugal. Elle est réputée pour ses ponts imposants et sa production de porto. Dans le quartier médiéval de la Ribeira (au bord du fleuve),d'étroites rues pavées sont bordées de maisons de marchands et de cafés. L'église de São Francisco est renommée pour sa décoration baroque somptueuse avec gravures dorées. Datant du XIXe siècle, le Palácio da Bolsa, ancien marché boursier, a été bâti pour impressionner les potentiels investisseurs européens.

La tour de Clérigos est la tour de l'horloge baroque emblématique de l'église de Clérigos. Un vieux tram suit le fleuve pour rejoindre des bars au bord de la plage dans le quartier aisé de Foz. Sur la côte se trouve le port de pêche de Matosinhos, où des restaurants de fruits de mer vendent des sardines grillées dans la rue. Le pont en fer Dom-Luís de 1886 comprend une passerelle permettant de traverser le Douro pour accéder aux caves de porto de Vila Nova de Gaia. Les immenses panneaux d'azulejos de la gare ferroviaire de São Bento illustrent des batailles et la vie rurale au Portugal. La célèbre librairie Lello & Irmão présente des éléments Art nouveau, tandis que le musée Serralves retrace l'histoire de l'art contemporain

Les dunes de São Jacinto

La Réserve Naturelle des Dunes de São Jacinto. 700 hectares sont divisés en dunes mobiles et fixes qui forment une forêt composée principalement de pin maritime et d’étangs d’eau douce. La plus grande de ces tourbières, plus connu comme Pateira, est le local privilégié de passage ou d’hivernage d’oiseaux d’eau. En parcourant les sentiers d’interprétation vous pouvez observer, entre autres, la mésange charbonnière, la melanitta, la mésange-noire, la mésange rieuse, le fuligule morillon, la mésange huppée ou le goéland argenté. 

Aveiro

Aveiro est une ville située sur la côte ouest du Portugal, au bord d'un lagon nommé Ria de Aveiro. Elle se caractérise par ses canaux sur lesquels naviguent des barques colorées (barcos moliceiros), traditionnellement utilisées pour la récolte d'algues. Non loin du centre (agrémenté de bâtiments de style Art nouveau) se dresse la cathédrale d'Aveiro, ornée d'un imposant clocher. Le Museu de Aveiro, aménagé dans un ancien couvent, abrite un somptueux tombeau en marbre.

Séquence skim

L'aventure continue....

Nous longeons les côtes portugaises actuellement en direction de Nazaré. 80 kms de nature brûlée l'an dernier par un feu de forêt rend le paysage désolant. Il ne reste que des troncs noircis par les flammes et le sol qui redevient vert malgré lui. Des couleurs qui contrastent entre un ciel bleu, le noir des arbres et le vert du sol.

Ça y est, je commence à compter les jours car malheureusement nous sommes au deux tiers de notre périple. Ça devait arriver forcément mais je ne peux m'empêcher d'y penser même si il nous reste encore des tas de choses à faire et à voir.

Parfois les enfants nous font penser et réfléchir à un retour plus précoce car les copains et l'école leur manquent. Mais nous savons que la vraie vie et le quotidien est un éternel recommencement et que le voyage les aura enrichit de nombreux souvenirs. Avec le recul l'impact ne sera que plus grand.

Notre trip nous procure également de belles rencontres ces derniers temps et nous prenons plaisir à discuter et échanger nos expériences et nos trouvailles durant nos escursions. Nous sommes finalement des voyageurs et non des touristes ce qui procure au roadtrip cette liberté d'aller où bon nous semble.... 

Lisbonne, la ville aux 7 collines...

Lisbonne, ha Lisbonne.... Nous étions partagés avec Vincent sur l'envie de la visiter ou pas. Deux fois que nous venions au Portugal et comme une idée de ne pas regretter si nous faisions encore l'impasse. Et puis finalement peur de regretter de passer à côté sans la découvrir nous nous décidons quand même. Les avis des campings caristes ne sont pas favorables pour laisser notre véhicule à Lisbonne même où des bandes de petits délinquants s'amuseraient à piller et détériorer les campings car. Nous trouvons donc un petit camping municipal à l'extérieur de la capitale pour 15€ les 24h. Le train nous amènerait en 30mn dans Lisbonne. Allez go on s'y jette. Quelle appréhension avec les gosses.... Le métro n'ai pas très clair, les lignes mal expliquées, bref je sens en moi la pression montée et les regrets avec.... A peine arrivés dans le quartier de Belem les enfants ont chaud et faim, il est midi et nous n'avons encore rien fait ni rien vu. Avec mon tempérament anxieux et extrême je m'impatiente et sens que cette visite va être un fiasco. De plus nos voisins français de camping s'étant fait pickpocketer la veille ne m'avait non plus pas trop mis en confiance.... Carte bleue dans une pochette secrète, argent caché dans la jupe, passeports laissés au camping, nous partons pas très sereins... Le quartier de l'Alfama selon Chacha notre pote a donné son nom à malfamé, quelle bonne nouvelle !!!! Finalement au plus nous avançons et au plus la visite s'aggaye de jolis monuments. Les enfants voulaient faire un ou deux musées mais les longues files d'attente en plein cagnard les dissuadent rapidement se rabattant sur le fait que nous pourrions prendre un bus touristique. Beurk avec Vincent ça ne nous emballait pas du tout et les avis n'étaient pas folichons sur le net. Du coup, coup de speed on décide de se faire plaisir et prenons un tuk tuk pour 1h30 de parcours dans les rues de Lisbonne. Les fous rires se mêlent à l'émerveillement de la ville. C'est un succès. Selon notre désir, le pilote nous laisse au quartier de l'Alfama où nous flanons dans le dédale de petites ruelles typiques. Nous sommes sur les rotules, le temps de se rafraîchir avec une bonne bière, de goûter aux fameux bifanas et nous reprenons notre train pour retourner au camping. Finalement arrivés à destination nous décidons de visiter Vila Franca de Xira. Une autre bière, un restaurant qui fût une trouvaille d'exception et de saveurs pour les papilles à petit prix en plus. Et comme c'était la journée à se faire plaisir, un taxi pour remonter jusqu'au camping ravira l'ensemble de la troupe. Quelle journée inoubliable !!!!