La Lituanie

Source: wikipedia

Le pays est bordé au nord par la Lettonie, à l’est et au sud par la Biélorussie, au sud-ouest par la Pologne et à l’ouest par la mer Baltique.

La Lituanie est l'un des trois pays baltes (avec la Lettonie et l'Estonie). C'est le plus grand.

La capitale du pays, et la plus grande ville, est Vilnius. La superficie du pays est 65303 km². Le pays compte 3 535 547 habitants.

Les autres grandes villes sont Kaunas (à l'intérieur des terres) et Klaipeda, ville portuaire sur la mer Baltique.

Nous sommes en Lituanie 🇱🇹 depuis hier fin de journée. Après avoir quasiment roulé toute la journée nous trouvons un joli endroit pour se rafraîchir. Il a fait très chaud et il fallait aussi faire plaisir aux enfants qui ont tenu bon. Petit plouf sympa dans un lac pas trop loin de la frontière. 

Il y a un décalage horaire de une heure ici ce qui fait que encore une fois nous ne nous couchons pas très tôt, et j'avais en plus promis une petite séquence UNO, j'ai perd

Arrivés hier en fin de journée, nous reprenons la route en milieu d'après-midi pour rejoindre la mer et la ville de klaipeda. Après une bonne grasse matinée pour Axel et Vincent qui ont ouvert les yeux à 10h ce matin, nous prenons notre temps. Le décalage horaire sans doute responsable, nous mangeons à 14h....piouffff ,les vacances ont du bon !!!! 

Sur la route donc pour deux heures de temps. Les enfants mattent un film, Vincent conduit et moi je raconte notre histoire... 

Klaipeda

Klaipėda est une ville de 187 316 habitants et le principal port de mer lituanien. Klaipėda est la troisième ville de Lituanie après Vilnius et Kaunas. Ancienne ville hanséatique, connue sous le nom allemand de Memel, la ville a longtemps été disputée entre le royaume de Lituanie et les chevaliers Teutoniques. La Paix du lac de Melno en 1422 fixe les frontières du duché de Prusse et de la Lituanie ; Memel restera en Prusse jusqu'à la défaite allemande à la suite de la Première Guerre mondiale. 

L'hysme de Courlande

 L'hysme de Courlande est un paysage culturel de sable et bois, unique et vulnérable, sur un isthme du littoral qui se distingue par de petits établissements sur le lagon de Courlande. L’isthme a été et continue d’être façonné par la mer, le vent et l’activité humaine. Doté d’une abondance de caractéristiques naturelles et culturelles uniques, il a conservé son importance sociale et culturelle. Les communautés locales s’adaptèrent aux changements de l’environnement naturel pour survivre. Cette interaction entre les hommes et la nature a modelé le paysage culturel de l’Isthme de Courlande.

L’histoire de l’Isthme de Courlande est extraordinaire : il y a 5 000 ans, une étroite péninsule (98 km de long et 0,4-3,8 km de large), la grande crête de dunes séparant la mer Baltique du lagon de Courlande, se forma sur des îles morainiques avec du sable véhiculé par des courants et, plus tard, se couvrit de forêts. Après une exploitation forestière intensive aux XVIIe et XVIIIe siècles, les dunes commencèrent à se déplacer vers le lagon de Courlande, enterrant les plus anciens établissements. Au tournant du XIXe siècle, il est apparu évident qu’à défaut d’une action immédiate, l’habitation humaine ne serait plus possible dans cette zone. Les travaux de stabilisation des dunes commencèrent et ont continué depuis lors. À la fin du XIXe siècle, une crête de dunes de protection était formée le long du littoral pour empêcher la migration du sable vers l’intérieur des terres, et la grande crête de dunes fut renforcée à l’aide d’arbres et de haies de broussailles. Actuellement, les forêts et le sable sont les éléments dominants de l’Isthme de Courlande. Les zones urbanisées (huit établissements de petite taille) couvrent seulement à peu près 6% des terres.

Les éléments et qualités les plus précieux du paysage culturel de l’Isthme de Courlande sont les dimensions uniques et sa structure spatiale générale, attestant la coexistence harmonieuse des hommes et de la nature ; les panoramas caractéristiques et la silhouette du lagon de Courlande ; des éléments culturels, parmi lesquels les vestiges de routes postales, de villages de commerçants datant des Xe et XIe siècles, des villages de pêcheurs traditionnels et autre patrimoine archéologique recouvert de sable ; la structure planifiée dans l’espace et l’architecture d’anciens villages de pêcheurs transformés en établissements de villégiature (anciennes maisons de pêcheurs en bois, bâtiments de conception professionnelle du XIXe siècle, dont des phares, des jetées, des églises, des écoles, des villas) ; et des éléments du patrimoine culturel marin ; des éléments naturels et construits par l’homme, notamment la grande crête typique de dunes et des dunes individuelles, des vestiges d’anciennes dunes paraboliques ; une crête de dunes de protection construite par l’homme sur la côte ; des vestiges d’îles morainiques, des forêts côtières et littorales et des caps du littoral ; d’anciennes forêts de pins de montagnes, et autres espèces uniques de la flore et de la faune des sables, y compris une route migratoire des oiseaux ; et les traditions socio-culturelles, la spiritualité, et la perception sociale de la zone, qui reflète le style de vie locale autrefois centré sur des pêcheurs, des artistes, des plaisanciers et pilotes de planeurs, des voyageurs et autres visiteurs. 

Critère (v) : L’Isthme de Courlande est un exemple exceptionnel de paysage de dunes de sable qui est sous la menace constante des forces naturelles (vents et marées). Après des interventions humaines désastreuses qui ont menacé sa survie, l’isthme a été reconquis grâce à une protection intense et aux travaux de stabilisation qui ont commencé au XIXe siècle et continuent à ce jour.

Intégrité

La totalité du paysage culturel de l’isthme de Courlande reflète des qualités précieuses et des processus sous-jacents, maintient des fonctions historiques et des méthodes spécifiques d’aménagement de l’espace durable liées aux particularités de l’environnement naturel, et reflète le lien spirituel unique entre les hommes et la nature. Les limites du bien du patrimoine mondial sont suffisantes pour exprimer tous les attributs de sa valeur universelle exceptionnelle. Certains de ces attributs, comme les maisons de pêcheurs, nécessitent un entretien attentif. D’une manière générale, ces attributs sont particulièrement sensibles à des pressions telles que les changements climatiques, les évènements météorologiques graves, les incendies, le développement et le tourisme excessifs. En raison de l’évolution et de l’aménagement continus du paysage culturel, il est très important de réguler le nombre de visiteurs sur le bien. De nouveaux aménagements et autres activités économiques doivent être réglementés pour éviter toute modification irréversible susceptible de menacer la valeur universelle exceptionnelle. Les éléments les plus vulnérables du paysage culturel de l’isthme de Courlande sont les plus anciennes maisons de pêcheurs en bois, le décor en bois de bâtiments de conception professionnelle, et la crête de dunes de protection construite sur la côte par les hommes, qui subit l’influence des processus côtiers naturels dus au changement climatique mondial.

Authenticité

L’Isthme de Courlande présente de grandes valeurs paysagères. C’est un exemple de relief spécial soumis à l’intervention humaine et à des phénomènes naturels comme des variations climatiques. Le premier facteur a été à la fois catastrophique, comme ce fut le cas de la déforestation radicale du XVIe siècle, et bénéfique comme l’a montré au XIXe siècle la création de barrières artificielles pour s’opposer à d’autres incursions de la mer. Les éléments culturels, naturels et fabriqués par l’homme dans le paysage culturel de l’isthme de Courlande illustrent les caractéristiques les plus importantes de sa formation au travers de leurs formes, de leurs volumes, de leurs matériaux et de leurs fonctions. L’authenticité du paysage se reflète dans les valeurs matérielles et spirituelles des différentes périodes historiques qui forgèrent son identité.

La vitalité, la spiritualité et l’ambiance particulière du paysage culturel et de ses caractéristiques uniques sont également mises en valeur par les formes authentiques du patrimoine immatériel local, notamment le patrimoine culturel marin, les commerces traditionnels, le folklore et les traditions artistiques ; les éléments ethnographiques des styles de vie des pêcheurs ; des méthodes uniques de gestion pour protéger la côte et la crête de dunes et d’entretien des forêts ; des activités récréatives durables et une tradition de loisirs culturels remontant au XIXe siècle.

En route pour Nida..

Nida est une station balnéaire de Lituanie, chef-lieu de la municipalité de Neringa sur l'isthme de Courlande donnant sur la mer Baltique. Sa population est de 1 650 habitants

Nida, à vélo 🚴

Me voici encore sur mon vélo, pour assouvir les désirs de mes trois hommes... Quelle riche idée... Nous traverserons une forêt très belle mais infestée de moustiques. Un moment tout juste horrible à vivre. Ils se posaient par dixaine sur notre corps pendant que nous roulions. Le petit village en valait la chandelle. Nous grignotons un bout sur place et décidons de retourner au spot d'hier, si calme et magnifique. 

Nous apprécions la vie au bord de l'eau où le temps file paisiblement au rythme des vagues et de nos besoins. 

Palanga

Palanga est une station thermale et balnéaire de l'ouest de la Lituanie, sur la rive de la mer Baltique, de 17 623 habitants. Sa population est à 95 % lituanienne, le reste se partageant entre Russes, Polonais et Lettons. 

Le parc national de Samogitie est l'un des cinq parcs nationaux de Lituanie, situé à environ 45 km de la Mer Baltique. Créé en 1991, il couvre 217 km²Le parc national de Lituanie le plus mystique. Dans les sapinières bruissant sont protégées de nombreuses espèces végétales et animales, des reliques de plantes de l’ère glaciaire ont aussi été trouvées. Dans le parcsont protégés des oiseaux non seulement inscrit dans le Livre rouge lituanien mais aussi dans toute l’Europe : les tétrastes, les râles des genêts et les cygnes chanteurs, dont la voix rappelle les sons d’une trompette. L’ornement du parc est le lac de Plateliai, le plus grand et le plus profond de Samogitie, entouré de légende et avec ses sept îles.